[Parution] Tal Coat. Regards sans frontières

Jean-Pascal Léger dir., Tal Coat. Regards sans frontières, Hermann, coll. “colloques de Cerisy”, 2022

Ouvrage issu du colloque « Tal Coat, regards sans frontières » (Cerisy, 2017)

ISBN : 979-1-0370-0718-6

27 euros

Ami de Giacometti, Staël, Calder, Miró, Chillida…, Pierre Tal Coat (1905-1985) n’ignore pas l’art de son temps et, quoiqu’il s’en défende, il écrit des pages de l’histoire de l’art : par exemple avec les séries des Massacres ou des Profils sous l’eau. Ses tableaux des Failles et des Rochers (période d’Aix) puis ses tableaux que l’on a dits abstraits et monochromes (période de Dormont) ouvrent des voies aux peintres des générations suivantes. En réalité, Tal Coat dialogue autant avec Rembrandt, Vélasquez ou Cézanne. Mais il puise aux sources de son enfance au pays des pierres levées, la Bretagne. Par une intuition singulière de l’espace, il se sent plus proche des peintres de Lascaux que de ses contemporains. Son expérience de marcheur à l’affût des « phénomènes du monde » s’exerce aussi bien sur les chemins des Pyrénées, des Alpes ou du Jura que dans les collines d’Aix-en-Provence, autant sur les plateaux du Vexin que sur les sentiers entre terre et mer. Ainsi le nom qu’il s’est choisi sonne comme un hommage aux énergies de la nature : Pierre et Front de bois. Cette alliance de l’homme et de la nature, de l’art de son temps et de l’art d’avant l’histoire, fait l’alchimie unique de sa peinture. Dernier volet, avec « Présence d’André du Bouchet » (2011) et « À l’épreuve d’exister avec Henri Maldiney » (2014), le colloque « Tal Coat : Regards sans frontières », tenu en 2017 à Cerisy, clôt cette Triade qui met en lumière l’amitié entre un poète, un philosophe et un peintre. Il est l’occasion de se plonger, à travers les écrits d’auteurs d’horizons variés (historien, chorégraphe, galériste, collectionneur, artiste…), dans l’univers d’un peintre qui propose de regarder le monde et la peinture sans point de vue privilégié, sans cadres, sans fenêtres, sans frontières.

Le livre contient en particulier deux articles sur le dialogue de Tal Coat avec André du Bouchet (par Thomas Augais et Sylvie Decorniquet), un article sur son dialogue avec Eugène Guillevic (par Monique Chefdor) et un entretien d’Anne de Staël (poète, auteure de Cingles, Deyrolles, 1992 et La Remarque de l’ours, Rennes, Apogée, 2000) avec Thomas Augais.

Table des matières :

Tal Coat, Regards sans frontières, par Jean-Pascal LÉGER

I. Un lieu et des accompagnants : Château Noir, depuis 1943, jusqu’aux années cinquante du XXe siècle, par Alain PAIR

II. De la violence à la fluidité : Delacroix vu par André du Bouchet et Pierre Tal Coat, par Sylvie DECORNIQUET

III. Broyer les couleurs de la langue : André du Bouchet, traducteur du réel à travers la peinture de Tal Coat, par Thomas AUGAIS

IV. Un trait de crayon maintenu hors du pinceau. Entretien de Thomas AUGAIS avec Anne de STAËL [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l’université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

V. La faille ensevelie, par Antoni ROS BLASCO

VI. Un peintre au milieu du monde. Tal Coat et la fonction haptique, par Stéphane CARRAYROU

VII. Fulgurance, par Claude RABANT

VIII. Libre regard, par Daniel DOBBELS

IX. Guillevic et Tal Coat, coïncidences et concordance de perception, par Monique CHEFDOR

X. L’Allégresse. Entretien de Jean-Pascal LÉGER avec Antoine FRÉROT à Cerisy

XI. Visages sans visages, par Itzhak GOLDBERG

XII. L’incompréhension, par Jean-Pascal LÉGER

Le Centre Pierre Tal Coat. Domaine départemental de Kerguéhennec (Morbihan)

Lectures et films

Liste des auteurs

Bibliographie

Remerciements

Tal Coat

Lien vers le site des colloques de Cerisy : https://cerisy-colloques.fr/tal-coat-pub2022/

Lien vers la page du colloque : http://www.ccic-cerisy.asso.fr/talcoat17.html



Citer ce billet
Thomas Augais (2022, 17 juillet). [Parution] Tal Coat. Regards sans frontières. Poemata. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sx2i

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search