[Parution] Jacques Dupin

Jacques Dupin, Face à Giacometti, préface de Dominique Viart, P.O.L, “format poche”, 2022

ISBN : 978-2-8180-4728-6

15 euros

De 1953 à 2012, c’est ainsi plus d’un demi-siècle d’attention que Dupin aura accordée à l’œuvre d’Alberto Giacometti, œuvre si forte, connue de près, intimement éprouvée dans son élaboration même, avec son exigence et ses doutes, et cependant toujours perçue dans la distance et le vide qui l’entourent. Cette édition réunit pour la première fois tous les textes que le poète Jacques Dupin a consacrés à Giacometti : le tout premier, écrit pour les Cahiers d’art en 1954, les Textes pour une approche, huit ans plus tard, celui que le poète donne pour le catalogue de la grande exposition de 1978 à la Fondation Maeght de Saint-Paul de Vence, l’introduction à la publication des Écrits de Giacometti, le récit de son expérience de modèle de Giacometti dans le livre publié par André Dimanche, et ce texte ultime que Jacques Dupin confie au magazine Télérama pour le numéro de 2007. Un poème enfin clôt ce recueil, extrait de « La mèche » qu’à la veille de sa mort Jacques Dupin donne à la revue Europe qui consacrait un numéro spécial au poète. Il s’y souvient de l’atelier d’Alberto, de son rire, des « figures amincies » qu’il façonnait à longueur de nuit et de leurs promenades communes, associant dans une ultime connivence sa boiterie récente à celle que conservait Giacometti, « moi boitant bas / lui clopinant ».

Dominique Viart, professeur de littérature française à l’université de Paris Nanterre, a rassemblé et préfacé ces textes. Il écrit : « Si les textes de Dupin s’avèrent si justes, ce n’est pas seulement qu’ils sont nés de la grande affinité personnelle entre le poète et l’artiste, c’est aussi et surtout que leurs démarches respectives se comprennent l’une à la lumière de l’autre. Il y va, écrira Dupin, d’un “partage énigmatique” ».

Lien vers l’éditeur : https://www.pol-editeur.com/index.php?spec=livre&ISBN=978-2-8180-4728-6

Signalons aussi la parution de :

Jacques Dupin, L’Esclandre, P.O.L, 2022

ISBN : 978-2-8180-5526-7

22,90 euros

Avec L’Esclandre, Jean Frémon, Nicolas Pesques et Dominique Viart ont réuni l’ensemble des poèmes de Jacques Dupin qui restaient à rassembler en recueil, parachevant ainsi l’édition des œuvres de Jacques Dupin. La plupart de ces textes sont issus de plaquettes ou de livres déjà publiés mais épuisés, ou de poèmes publiés dans des revues et qui n’avaient jamais été repris. Le titre du recueil, L’Esclandre, n’est donc pas de Jacques Dupin mais il suit l’usage établi par l’auteur de donner au titre d’un recueil le titre de l’une des suites de poèmes, différent des titres des plaquettes préalablement parues. Ce nouveau recueil, comme tous ceux qui jalonnent le parcours poétique de Dupin, Gravir (1963), L’Embrasure (1969), Dehors (1975), la traversée de la mort qu’évoque Une apparence de soupirail (1982), Contumace (1986), Échancré (1991), Le Grésil (1996), ne cesse d’accuser, à travers le morcellement du poème, l’ellipse de son sens, l’altération de sa métrique (« Je marche pour altérer quelque chose de pur »), le désir d’adhérer au monde et de s’obscurcir avec lui. Nulle célébration lyrique, mais un hérissement des réalités inassimilables pour exalter le surgissement vertical de l’être.



Citer ce billet
Laure Michel (2022, 20 juin). [Parution] Jacques Dupin. Poemata. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sx21

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search