[Thèse en préparation] Ecrire le verger au XXIe siècle

Bronwyn Louw, Comment écrire le verger au XXIème siècle ? Poésies, pensées, pratiques.

Thèse inscrite sous les directions de Jean-marc Besse et Marielle Macé, EHESS (CRAL)

Les recherches prennent la forme d’une enquête agro-poétique, où le verger est simultanément figure et lieu, image et réalité. Une figure faite d’un enchevêtrement de formes de vie se rencontrant dans et par des gestes et des pratiques – greffer, planter, cueillir, tailler, manger – et un lieu où éprouver et participer à un monde de métamorphoses à l’écologie trouble et pourtant « fructueuse ». Cette enquête agro-poétique, fondée dans un corpus de vergers poétiques de l’époque contemporaine, passe par la recomposition d’une longue histoire du motif agro-poétique du verger dans la littérature lyrique et les manuels agricoles. Elle s’appuie aussi sur des pratiques de recherche-action et de recherche-création : concevoir et acter un projet de paysage dans un verger associatif à Brétigny-Sur-Orge en Essonne, et écrire un recueil poétique, Pour une pensée de verger : manuel d’agro-poésie.

Le travail se déploie entre autres dans une performance artistique, Station Verger, un dispositif où approcher la poésie comme expérience tirée entre sons et voix.

“STATION VERGER”

POÉSIE PERFORMATIVE TOUT PUBLIC

Parc floral de Paris, 25 juin 2022, 13h-17h

Des poèmes passent de bouche en oreilles en toute intimité, dans une installation qui fait événement, invite les participant.e.s à se mettre en mouvement, à composer entre dessins et textes, laissant libre cours à ce qu’une main peut dire sans finalité ou recherche de résultat.

N’importe qui peut y participer, peu importe son âge ou ses références de départ, car il est question de choses qui concernent tout le monde qui respire, se nourrit, se souvient et habite quelque part. >> Station verger porte la poésie jusqu’aux oreilles, sensibilités et espaces de rêverie de chacun et chacune, devenant le véhicule d’un lyrisme déplacé, réinventé, inclusif.

Si d’aventure vous vous promenez dans le Parc Floral de Paris aux alentours du Théâtre du Parc le samedi 25 juin entre 13h et 17h, vous risquez de vous trouver face à une ample tente en tulle suspendue autour d’un arbre fruitier. Ce n’est pas bien effrayant. Cela fait l’effet d’une chambre transparente. Si vous vous en approchez un peu, vous verrez à l’intérieur de la tente des tables disposées en îlots individuels, avec papier, stylos, peinture et casques audios. Et une femme, assise devant une table de mixage, se penchant sur un micro. Vous lirez sur une pancarte à l’entrée “STATION VERGER. Poésie performative pour tout public” puis une notice vous invitant de rentrer prendre place pendant un temps à l’une des tables, écouter et laisser divaguer votre imagination comme votre stylo, au sein de l’ouverture produite par la poésie.

Représentations scolaires

Lundi 27 juin 10h, 14h et 15h
Mardi 28 juin 10h
Mercredi 29 juin 10h et 15h
Jeudi 30 juin 10h, 14h et 15h
Vendredi 1er juillet 10h

Théâtre du Parc, Scène pour un Jardin Planétaire



Citer ce billet
Laure Michel (2022, 15 juin). [Thèse en préparation] Ecrire le verger au XXIe siècle. Poemata. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sx1y

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search