[Parution] Jean de La Fontaine

Europe, n° 1116, “Jean de La Fontaine”, avril 2022

20 euros

En aura-t-on jamais fini de découvrir La Fontaine ? Il n’y a peut-être pas de figure plus familière au sein de notre littérature. Tout le monde le cite, tout le monde a en tête une fable au moins. Et pourtant, La Fontaine a quelque chose d’un Protée qui échappe à nos prises. L’immédiate et apparente simplicité de ses poèmes laisse entrevoir un éclat sombre, des couleurs étranges, comme une onde limpide permet de découvrir, en transparence, des reliefs tourmentés et la vivacité troublante de ses courants secrets.

Comment donc envisager cet écrivain aussi bien connu que méconnu dès lors qu’on quitte le corpus des Fables, qui elles-mêmes ne forment pas un ensemble si lisse et univoque qu’on voudrait le croire ? Ce numéro d’Europe se veut un instantané de la recherche actuelle, dans ses renouvellements et les perspectives qu’elle ouvre pour restituer le poète en son contexte et le lire dans notre temps. Pour rendre compte des divers visages de La Fontaine et saisir l’unité de son œuvre composite, on a choisi de multiplier ici les angles d’approche et d’ouvrir largement l’éventail thématique. Ainsi met-on par exemple en évidence la tension entre une poétique des genres, des styles et des tons au fondement de la célèbre devise de « diversité ».

On explore dans les Fables aussi bien que dans les Contes la façon dont le poète parvient à faire œuvre nouvelle à partir d’un matériau hérité. On met en lumière les fables consacrées à l’amitié, valeur cardinale de l’épicurisme. On pose la question très actuelle du consentement dans les Contes qui reposent sur une conversion au plaisir où, de façon paradoxale pour ce genre traditionnellement misogyne, les femmes se voient reconnaître une liberté nouvelle.

On observe aussi de quelle façon La Fontaine fait place au désir féminin dans la sexualité au nom d’une vision égalitaire des rapports entre hommes et femmes.

Loin des mythes du « Bonhomme » et du paresseux maître des eaux et forêts, loin aussi de la réduction de La Fontaine aux seules fables et de celles-ci à des moralités univoques destinées à inculquer la proverbiale sagesse des nations, les contributions réunies dans ce numéro permettent de préciser l’image de ce « classique » ondoyant et divers chez qui la liberté et le naturel de la parole sont aussi des conquêtes perpétuelles du style.

Télécharger la table des matières :

Lien vers le site de l’éditeur : https://www.europe-revue.net/produit/n-1116-jean-de-la-fontaine-avril-2022/



Citer ce billet
Laure Michel (2022, 25 avril). [Parution] Jean de La Fontaine. Poemata. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sx0q

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search