[Parution] Dotremont et le cinéma

Stéphane Massonet, Dotremont et le cinéma, Nouvelles éditions Place, collection “Le cinéma des poètes”, 2021

ISBN : 9782372280897

10 euros

Du surréalisme jusqu’aux activités expérimentales du groupe Cobra, le poète belge Christian Dotremont n’a cessé de placer le cinéma au cœur d’une entreprise qui croise écriture et peinture. L’œil magique de la caméra surréaliste lui permet de suppléer aux limitations de la vue humaine, avant de plaider en faveur d’un cinéma expérimental qui ouvre à l’exploration des contrées du « JAMAIS VU », afin de donner à voir l’invisible. Durant les années qui suivront l’aventure de Cobra, Dotremont rédige différents textes et scénarios pour les films de ses amis qui font émerger la tension entre écriture et image, entre une modernité qu’il faut fuir et le voyage vers l’ailleurs. Chacun de ces textes contribue à la genèse poétique du logogramme. Le cinéma avec les Marx Brothers, Chaplin ou Tati constitue pour Dotremont une source d’humour qui traverse sa poésie et dès qu’il se livre devant la caméra, ce sera pour donner corps au mythe de Logogus et faire voir au spectateur la spontanéité graphique et poétique du logogramme en train de se peindre.

Écrivain et philosophe, Stéphane Massonet travaille sur l’imaginaire et les rapports entre avant-garde et anthropologie. Il a publié les écrits sur l’art et différents textes poétique de Roger Caillois. Il a coordonné le dossier Christian Dotremont de la revue Europe et a étudié différentes textes comme Le papier à cigarettes de la nécessité.

Lien vers l’éditeur : https://www.nouvelleseditionsplace.com/le-cinema-des-poetes/


Vous aimerez aussi...