[Parution] Poésie et dynamique animale

Flora Souchard, Poésie et dynamique animale. Jules Supervielle, Saint-John Perse et René Char, Classiques Garnier, coll. « Etudes de littérature des XXe et XXIe siècles », 2021

ISSN : 2260-7498

48 euros

Dans une approche novatrice des bestiaires, cet ouvrage étudie la faune poétique au plus près de ses composantes organiques, qui apparaissent essentielles au rythme et à la pensée du poème. Dans une dynamique de l’obliquité, bêtes et poètes offrent au lecteur de nouvelles pistes pour saisir l’altérité des vivants.

Table des matières

Liste des abréviations     7

Introduction     9

PREMIÈRE PARTIE

PRÉSENCE ET VIE TEXTUELLE DES BÊTES

Modalités d’apparition des bestiaires    45

Décrire la présence animale    46

Troubles dans la classification    46

Variations animales dans la chronologie des œuvres    50

Essai de typologie des bestiaires    66

Une vision poétique des écosystèmes    66

Prédominance terrestre…    68

… et règne de l’oiseau    72

L’éventail de la dénomination zoologique    93

De la « Bête innommable » aux « radiolaires » :
variations focales sur la terminologie animale    94

Bête vulnérable ou animal dialoguant    94

Précision de la dénomination animale   109

Métamorphoses poétiques du nom des bêtes   116

Des bestiaires riches en hapax   117

L’exemple de la bibliothèque persienne,
entre exubérance et camouflage   120 598

« Nous n’aurons point de nom pour eux » :
les bêtes au-delà de la catégorie nominale   126

Syntaxe et stylistique animales   135

Le charisme grammatical des bêtes   136

Une puissance déictique   136

Les fonctions syntaxiques des bêtes :
un dynamisme des corps   143

Par méandres ou par cris :
une rythmique animale des poèmes   156

Un dynamisme du seuil   156

Le lancinant, ou un verso animal   163

Forces structurantes : de l’exclamation à l’arabesque   170

DEUXIÈME PARTIE

LA POÉSIE À L’ÉPREUVE
DU SURGISSEMENT ANIMAL

Un biotope poétique   181

Face aux bêtes : une acuité de l’esprit et des sens   182

Le réinvestissement poétique de l’histoire naturelle   183

La sollicitation charnelle des bêtes   197

Quelle anthropologie de l’animalité poétique ?   215

Les indices d’une nature intrusive   215

Saint Antoine et le syncrétisme du cochon   223

Visibilité du sacrifice et régénération poétique dans Vents   227

La « toile » d’un monde continu : Le Soleil des eaux
de Char   236

La faune, outil de modélisation des espaces   243

La Terre, « ce bel animal »   245

Dynamique globale de la matière animale   245

La faune paysage   255

La modulation aviaire du temps   270 599

Animalisation de la pensée   276

L’incarnation animale du « généreux cadeau de la vie »   277

La sensualité d’un zoo intime   282

Fréquenter les monstres   292

Surgissement animal et émergences identitaires   305

Identités et visages en question   306

L’actualisation du je face à la bête   306

Le miroir des visages animaux   313

La puissance métamorphique de l’animalité   333

Des mutations frénétiques   333

L’appétit du corps d’autrui   336

L’enclave de la métamorphose : la survivance de soi
dans les Feuillets d’Hypnos de René Char   341

L’horizon du non-humain, ou l’altérité intrusive
chez Supervielle   345

TROISIÈME PARTIE

ÉCHAPPÉES ANIMALES, ALIBI POÉTIQUE

La bête hors-la-loi   355

La faune poétique dans son échappée migratoire   356

Décliner l’inconnu dans le bestiaire de Char   356

L’Ouvert du mystère zoologique   360

La « quatrième dimension » des Oiseaux
de Saint-John Perse   362

Extension du domaine du sensible   366

« Cerfs, vous avez franchi l’espace millénaire » :
le temps en crue   369

L’impensable temporel   369

L’animalité intempestive   373

Temporalité au « long cou » : une élongation
vers le futur   376 600

L’expressivité aux marges du langage   381

Nouvelles expressivités : voix et corps des bêtes   383

La voix   383

L’expressivité des corps   393

Du bourdonnement des bêtes au silence de la peinture   404

La poésie bourdonnante   404

Bêtes et peintres « sous le signe de la dissipation »   413

Dynamiques de la trace et de l’oblicité   423

De la chasse à l’empreinte   424

Dilatation cynégétique   425

Suivre une piste ou une phrase   435

Les bêtes à rebours   444

Nouvelles allures animales   455

Bêtes curvilignes ou obliques   457

Le frémissement de la zoologie   468

Plis et failles des existences animales   475

Pensée de l’écart et de la merveille   483

Distances zoologiques   485

Des bêtes aux poètes : triste écartèlement
ou écart fécond   485

« L’homme se défait » : vigilance existentielle
à l’épreuve de l’animalité   499

Une entomologie poétique   514

La poésie dans les failles de la science   516

Les insectes, un défi poétique   519

« Cette énigme qui engaine la joie »   529

Conclusion   535

Annexes   545 601

Bibliographie   565

Index des œuvres   587

Index des auteurs   591

Télécharger la table des matières :

Lien vers le site de l’éditeur :https://classiques-garnier.com/poesie-et-dynamique-animale-jules-supervielle-saint-john-perse-et-rene-char.html

https://classiques-garnier.com/poesie-et-dynamique-animale-jules-supervielle-saint-john-perse-et-rene-char-table-des-matieres.html?displaymode=full


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search