[Soutenance de thèse] Poétiques filmiques dans la poésie contemporaine

Zsófia SZATMÁRI, Poétiques filmiques dans la poésie contemporaine (domaine français et états-unien)

Thèse présentée le samedi 3 juillet à 13h30 par visio-conférence (zoom).

Thèse préparée en co-tutelle sous la direction de Vincent Broqua, Université Paris 8 (TransCrit) et Levente Seláf (Université ELTE, Hongrie).

Le jury est composé de Timea GYIMESI (Université de Szeged, Hongrie; pré-rapportrice), Ildikó JÓZAN (Université ELTE, Hongrie), Abigail LANG (Université de Paris, pré-rapportrice), Benoît TURQUETY (Université de Lausanne, Suisse)

Pour obtenir le lien et assister à la soutenance, écrire à zsofszatmari[at]gmail.com

Résumés

Poétiques filmiques dans la poésie contemporaine (domaine français et états-unien)

Dans les années 1990, en poésie française se manifeste un regain d’intérêt pour le cinéma. Cet intérêt se conjugue à la relation forte que les poètes français continuent d’entretenir avec la poésie américaine. Aussi peut-on déterminer des « poétiques filmiques », caractéristiques de certaines œuvres appartenant à ces deux champs en étroite interaction. Ces poétiques sont d’abord situées dans l’histoire des rapports entre poésie et cinéma. Cette situation est suivie d’une série raisonnée d’études comparées d’œuvres françaises et états-uniennes. Le principe de la mise en rapport est formel et thématique, avec un accent mis sur l’une ou l’autre dimension selon les objets étudiés. Les rapports que la poésie entretient avec l’image documentaire, le cinéma de fiction, ainsi qu’avec les figures mythiques du cinéma, sont successivement envisagés. Une approche spécifique est consacrée aux œuvres hybrides. On aborde ainsi les œuvres de Pierre Alferi, Caroline Dubois, Jérôme Game, Liliane Giraudon, Emmanuel Hocquard (en collaboration avec Alexandre Delay et avec Juliette Valéry) et Cécile Mainardi, dans le champ français ; celles d’Abigail Child, Thalia Field, Lyn Hejinian, Kevin Killian et Cole Swensen dans le champ américain. Le médium filmique et le cinéma sont une référence centrale pour ces poètes, un fantasme qu’ils partagent. Cette relation permet dans certains cas à l’écriture d’advenir ; elle s’avère le plus souvent être le moteur d’un renouvellement des formes.

Filmic Poetics in Contemporary Poetry (France and USA)

In the 1990’s, French contemporary poetry shows a renewed interest for film. This interest is combined with the strong and continuous relationship that French poets have had with US poetry. Thus, it is possible to study what this dissertation calls “filmic poetics,” which applies to given works of these literary fields situated in close interaction. The first part delves into the historical context of the relationship between poetry and cinema in which these poetics take place. The next four parts are comparative studies of French and North American poets. The poets are linked according to formal and thematic characteristics in relation to film, focusing on one or another dimension. The following aspects are examined one after another in relation to poetry: documentary images, fiction films, actresses as mythical figures. Hybrid works are given a special approach. In French poetic field, the works of Pierre Alferi, Caroline Dubois, Jérôme Game, Liliane Giraudon, Emmanuel Hocquard (in collaboration with Alexandre Delay and Juliette Valéry) and Cécile Mainardi are studied; in the US poetic field, works by Abigail Child, Thalia Field, Lyn Hejinian, Kevin Killian and Cole Swensen. The film medium and cinema constitute crucial references for these poets, to the point that they may be defined as a mutual fantasy. This interaction in certain cases gives rise to writing processes, and often, it turns out to be the origin of formal renewal.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search