[Appel] P-oésie-formance: configurations du poème sur scène

Revue Percées – Explorations en arts vivants

Dossier thématique  « P-oésie-formance : configurations du poème sur scène »

sous la responsabilité de Marc André Brouillette (UQAM)

Date limite : 30 septembre 2021

Dans la foulée de travaux récents sur les différentes formes scéniques que peut emprunter la poésie, la revue Percées – Explorations en arts vivants consacrera un dossier thématique sur les pratiques du poème devant public. Intitulé « P-oésie-formance : configurations du poème sur scène », ce dossier souhaite interroger la diversité des démarches et des productions artistiques actuelles centrées sur le poème, tout en suscitant une discussion critique sur le rapprochement entre la poésie et la performance afin d’en faire émerger les nécessités, les singularités, les frottements, mais éventuellement certains points aveugles.

Comme le rappellent les responsables du collectif Poésie en scène, « [l]a scène […] serait devenue, depuis la seconde moitié du XIXe siècle, un paradigme : une façon pour la poésie de se concevoir, c’est-à-dire aussi bien de se penser que de se créer » (2015, p. 11). Dans cette perspective, il apparaît stimulant d’interroger ces conceptions selon les approches variées que les poètes et les artistes empruntent pour investir les scènes – salles de spectacle, bars, galeries d’art, espaces publics ou autres lieux non conventionnels – avec la poésie.

Parallèlement, depuis les années 1970, la performance exerce une influence majeure dans la manière de définir et de créer ces manifestations artistiques. Dans son ouvrage devenu aujourd’hui une référence, RoseLee Goldberg souligne que, « [d]e par sa nature, la performance défie toute définition précise ou commode, au-delà de celle élémentaire qu’il s’agit d’un art vivant mis en œuvre par des artistes » (2012 [1988], p. 9). En revanche, malgré le large spectre qu’il déploie, « le mot [performance], à proximité de celui de poésie, prête à confusion », comme le souligne Olivier Penot-Lacassagne (Penot-Lacassagne et Théval [dir.], 2018, p. 6).

Au carrefour de la littérature et des arts vivants, les usages du poème sur scène se trouvent sans cesse sous tension, entre « [d]ire le poème » et « [p]erformances poétiques », pour reprendre le titre de deux ouvrages qui traitent de ce sujet. Cette tension ne peut faire fi des cinq dernières décennies au cours desquelles elle a émergé de manière plus aiguë et nous amène à reposer un certain nombre de questions dans le contexte actuel. Que désigne et que signifie aujourd’hui un tel rapprochement entre poésie et performance? Quels en sont les effets sur les processus de création, et sur les façons de recevoir et d’analyser les interventions scéniques fondées sur le poème? Si ces dernières soulèvent de stimulantes interrogations – tant sur les plans artistique, esthétique, socioculturel que politique –, elles remettent aussi en cause divers aspects, comme la culture du livre, le statut de l’oralité, la valeur accordée à la parole sur scène, et les formes de rassemblement et de participation avec le public.

Le dossier thématique « P-oésie-formance : configurations du poème sur scène » souhaite réunir des contributions qui réfléchiront à des problématiques revisitant l’articulation entre poésie et performance, ou encore qui partageront des démarches artistiques centrées sur le poème sur scène – qu’il soit lu, interprété, performé, incarné, c’est-à-dire porté par un corps vivant qui occupe un espace et qui s’adresse à un public tout aussi vivant.

La revue accepte des contributions pouvant prendre l’une ou l’autre de ces formes :

-un article de fond (dans les domaines de la recherche ou de la recherche-création) pour le dossier thématique « P-oésie-formance : configurations du poème sur scène » (30 000 à 55 000 caractères [espaces comprises]);

-une contribution à la section « Documents » qui accueille des travaux de formes libres (textes, entretiens, photographies, vidéos, podcasts, dessins, etc.).

*

Les personnes désireuses de soumettre une contribution sont priées de respecter le calendrier suivant :

Proposition d’un résumé (300 mots) de la contribution
(prière d’inclure aussi nom, affiliation s’il y a lieu, coordonnées,
repères bibliographiques, et de préciser la section
[Dossier thématique ou Documents]) : 30 septembre 2021

Réponse aux personnes ayant soumis une proposition : novembre 2021

Remise de la contribution : 30 août 2022

Commentaires et évaluation par les pairs :  entre l’automne 2022 et la fin de janvier 2023

Retours des évaluations : fin janvier 2023

Remise de la version définitive : 28 février 2023

Publication : mai 2023

*

Quelques repères bibliographiques récents :

BAETENS, Jan. 2016. À voix haute. Poésie et lecture publique. Bruxelles : Impressions nouvelles, coll. « Réflexions faites ».

BRISSETTE, Pascal et Will STRAW (dir.). 2015. Dossier « Poètes et poésies en voix au Québec (XXe-XXIe siècles) », Voix et images, no 119 (hiver), p. 7-103.

CABOT, Jérôme (dir.). 2017. Performances poétiques. Nantes : Éditions Cécile Defaut.

DENKER-BERCOFF, Brigitte, Florence FIX, Peter SCHNYDER, Frédérique TOUDOIRE-SURLAPIERRE (dir.). 2015. Poésie en scène. Paris : Orizons, coll. « Comparaisons ».

Goldberg, RoseLee. (2012 [1988]). La performance : du futurisme à nos jours, nouv. éd. rev. et augm. Paris : Thames & Hudson.

HIRSCHI, Stéphane, Corinne LEGOY, Serge LINARÈS et al. (dir.). 2017. La poésie délivrée. Nanterre : Presses universitaires de Paris Nanterre, coll. « Orbis litterarum ».

MEIZOZ, Jérôme. 2016. La littérature « en personne ». Scène médiatique et formes d’incarnation. Genève : Slatkine érudition.

PENOT-LACASSAGNE, Olivier et Gaëlle THÉVAL (dir.). 2018. Poésie & performance. Nantes : Éditions Cécile Defaut.

PUFF, Jean-François (dir.). (2015). Dire la poésie?. Nantes : Cécile Defaut.

ROUSSEL, Stéphanie (dir.). 2016. De gestes et de paroles. Regard sur les micro-libres à Montréal. Montréal : Neminis.

STANTON, Victoria et Vincent Tinguely. 2001. Impure. Reinventing the word. The theory, practice, and oral history of spoken word in Montreal. Montreal : Conundrum Press, 2001.

*

Pour soumettre une proposition ou si vous avez des questions au sujet de cet appel, prière de contacter le responsable du dossier :

Marc André Brouillette

Professeur

Études littéraires

UQAM

brouillette.marc-andre@uqam.ca


Vous aimerez aussi...