[Appel] Les revues de poésie aux XXe et XXIe siècles

Colloque “Les revues de poésie aux XXe et XXIe siècles : espaces, objets, laboratoires

13 et 14 octobre 2022,

Université de Bourgogne.

Dans sa « Généalogie de la revue moderne », Yves Peyré présente Mallarmé comme la figure centrale autour de laquelle gravite le sous-champ de la revue à la fin du XIXe siècle. La Revue blanche offrirait alors le premier exemple moderne de cette forme qui parcourt le XXsiècle, mêlant textes littéraires et réflexifs d’auteurs établis, traductions, reproductions de toiles et d’œuvres picturales, premières pages de jeunes auteurs. En soulignant le rapport complexe qui inscrit le Mercure de France et la NRF dans le sillage de La Revue Blanche, Yves Peyré définit la pratique de la revue comme un jeu de positionnement. Les comités éditoriaux conquièrent ou délimitent dans le champ littéraire un espace qui se singularise en regard des revues antérieures et contemporaines. De manière analogue, dans Sociologie du surréalisme, Nobert Bandier présente la revue comme un sous-champ au sein duquel chaque nouvel espace se définit d’abord en regard des autres. Cette structuration du paysage par des filiations et des mises en concurrence donne à voir le lien de continuité qui unit l’ensemble d’un XXe siècle poétique français où la nébuleuse des espaces singuliers que constituent les revues permet de dessiner la cartographie du territoire.

La complexité du champ des revues aux XXe et XXIe siècles tient cependant à un phénomène de circulation qui déconstruit relativement les tentatives de cartographie sans les rendre pour autant impossibles ou erronées. Si elle donne à voir des lignes de force, la revue est plus souvent un lieu de passage qu’un espace clos. Le poète s’invente dans ses pages et cette dynamique de circulation est symptomatique du dépassement de la cartographie établie par des figures de poètes qui créent et se créent en son sein. La revue est ainsi un laboratoire dont les expériences réitérées ne se lisent comme résultat que dans la durée. Elle est à la fois une création et une modalité de création dont le créateur devient paradoxalement la créature. La revue reflète un état des lieux et des forces dans le même temps où elle suscite une dynamique qui redistribue ces dernières et participe de la création d’un paysage nouveau. Une revue comme TXT, qui prend initialement la forme d’un feuillet d’une trentaine de pages tapées à la machine à écrire et corrigées à la main, sans prix fixe, s’est progressivement liée à plusieurs éditeurs et n’a cessé de gagner en ampleur au cours de la décennie 1970. La poésie de Christian Prigent et Jean-Pierre Verheggen s’est pensée et écrite dans ses pages mais le retour de la revue, en 2020, sous l’impulsion de Bruno Fern et Typhaine Garnier illustre à quel point le laboratoire constitué par la revue transforme et renouvelle le paysage dans lequel il s’inscrit.

Dans la continuité des travaux menés par Bruno Curatolo dans le Dictionnaire des revues littéraires du XXe siècle et Les Revues littéraires au XXe siècle, nous proposons d’étudier les revues de poésie aux XXe et XXIe siècles comme espaces de diffusion, laboratoires de création et objets artistiques. Il s’agit autant de proposer une historicisation de la revue de poésie moderne et contemporaine que de l’interroger comme atelier de création capable d’infléchir la définition du sujet poétique.

Les propositions de 500 signes et espaces accompagnées d’une brève notice biographique peuvent être envoyées jusqu’au 15 décembre 2021 à l’adresse : geoffrey.pauly@u-bourgogne.fr

Les réponses seront envoyées avant la fin du mois d’avril de 2022.

Le colloque se tiendra les 13 et 14 octobre 2022.

Comité scientifique :

Stéphane Baquey, maître de conférence, université d’Aix-Marseille, CIELAM.

Corinne Bayle-Goureau, professeur de littérature à l’ENS Lyon, CERCC.

Laurent Fourcaut, professeur émérite, Sorbonne université.  

Laure Michel, maîtresse de conférence, Sorbonne université, CELLF.

Bibliographie indicative :

ARON, Paul. « Les revues littéraires : histoire et problématique », COnTEXTES, n° 4, « L’étude des revues littéraires en Belgique / De studie van literaire tijdschriften in België », 2008, URL : https://journals.openedition.org/contextes/2983, page consultée le 19 avril 2021.

BANDIER, Norbert. Sociologie du surréalisme (1924-1929). La Dispute, Paris, 1999.

CURATOLO, Bruno (dir.). Dictionnaire des revues littéraires au XXe siècle. Honoré Champion, Paris, 2014.

CURATOLO, Bruno et POIRIER, Jacques. Les Revues littéraires au XXe siècle. Editions universitaires de Dijon, Dijon, 2002.

DECAUDIN, Michel. « “La N.R.F.” et les débats sur la poésie (1909-1914) », Revue d’histoire littéraire de la France, vol. 87, n° 5, 1987, p. 805-815.

DI MANNO, Yves et GARRON, Isabelle. Un nouveau monde : poésies en France, 1960 -2010. Flammarion, Paris, 2017.

ETIENNE, Marie. « Marie Étienne : au bonheur des revues », La Revue des revues, vol. 49, n° 1, 2013, p. 83-88.

FOREST, Philippe. Histoire de Tel Quel (1960-1982). Seuil, Paris, 1995.

GLEIZE, Jean-Marie. « Parnasses contemporains. De quelques revues » dans Daniel Guillaume (dir.), Poétiques & Poésies contemporaines. Le temps qu’il fait, Cognac, 2003.

GLINOER, Anthony et LACROIX, Michel (dir.). La Littérature contemporaine au collectif [en ligne]. Fabula / Les colloques, 2020, URL : https://www.fabula.org/colloques/document6676.php, page consultée le 24 mars 2021.

SAINT-AMAND, Denis (dir.). La Dynamique des groupes littéraires. Presses universitaires de Liège, Liège, 2016.

STEAD, Evanghélia. Sisyphe heureux. Les revues artistiques et littéraires. Approches et figures, Presses Universitaires de Rennes, coll. Interférences, Rennes, 2020.

STEAD, Evanghélia et VEDRINE, Hélène (dir.). L’Europe des revues, 1880-1930 :réseaux et circulations des modèles, PUPS, coll. Histoire de l’imprimé, références, Paris, 2018.

THUMEREL, Fabrice. Le Champ littéraire français au XXe siècle. Armand Colin, Paris, 2002.



Citer ce billet
Gaëlle Théval (2021, 11 juin). [Appel] Les revues de poésie aux XXe et XXIe siècles. Poemata. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/swvk

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search