« Habiter poétiquement le monde » ?

CERILAC

Ecrire et penser avec l’histoire

Décentrements lyriques

Et le groupe interuniversitaire ZONEZADIR

Mardi 21 mars 2019, 17h-19h

Salle Pierre Albouy, 6e étage des Grands Moulins,

5 rue Thomas Mann 75013 Paris

« Habiter poétiquement le monde » ?

Discussion  proposée par

Catherine Coquio avec Marik Froidefond (Paris-Diderot) et la participation de Michel Collot (Paris-3).

Ces dernières années, plusieurs volumes collectifs ont paru en France sous le titre Habiter poétiquement le monde[1]relevant à divers degrés de la proposition éthique, de l’entreprise critique, de l’opération éditoriale et du propos idéologique. Au-delà de ces titres, la formule connaît un succès étonnant à l’heure où se pose comme jamais la question de la précarité de notre monde.

 A l’origine il y a un vers de Hölderlin, « En poète, l’homme habite sur cette terre », souvent repris à côté d’une phrase devenue mantra, « Et pourquoi des poètes en temps de détresse ? » La référence à la lyrique allemande devient l’étendard d’une proposition éthique qui rêve à nouveau de réunir l’art et la vie, la politique et la poésie, la contemplation et l’action, afin de transformer la Terre en un lieu habitable.

Nous proposons d’interroger ce revival français du romantisme allemand à l’ère de la mondialisation et de l’anthropocène. Pourquoi des anthologies poético-esthétiques en temps de détresse écologique ? S’agit-il d’une « poétique attitude » associée à certains milieux ? Qu’y a-t-il à sauver de ce fatras d’époque? Pour habiter le monde de demain, nous faut-il le « réenchanter » par celui d’hier, ou par une fonction poétique qui serait, elle, inchangée ?


[1] Voir l’argumentaire sur le site de Zonezadir, où ce débat avait initialement proposé en juillet 2018 : https://zonezadir.hypotheses.org/atelier-habiter-poetiquement-le-monde


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search