Spectres de Mallarmé. Cerisy, 3-10 juillet 2019

Colloque organisé par Bertrand Marchal, Thierry Roger, Jean-Luc Steinmetz, Centre culturel international de Cerisy-la-Salle, 3-10 juillet 2019

Cerisy-colloque.fr/mallarmé

Depuis sa mort, c’est-à-dire depuis sa vie posthume particulièrement polymorphe, Mallarmé ne cesse de nous hanter : revenant, survenant. Plus de cent vingt ans de lectures, de relectures, de réécritures, de recréations, conduisent à réinterroger l’œuvre, comme la relation critique à cette même œuvre. D’un côté, l’investigation philologique a renouvelé en profondeur notre connaissance du texte et du contexte. La publication des Œuvres complètes dans la Bibliothèque de la Pléiade avec ses deux volumes dotés d’un riche appareil critique (1998 et 2003), accompagnée de deux nouvelles enquêtes biographiques (1994 et 1998), en attendant un nouvel état de la correspondance générale destiné à paraître de manière imminente chez Gallimard, offrent un autre point de vue sur le poète. Mallarmé revient aussi à travers un certain nombre de thèses de doctorat marquantes, à travers la continuation, depuis 2013, des cahiers consacrés au poète (Études Stéphane Mallarmé, Classiques Garnier), et à travers une série de nouvelles exégèses, qui montrent en particulier un intérêt significatif des historiens de l’art et des philosophes pour l’auteur de Divagations. Mais d’un autre côté, les travaux plus « archéologiques » ou « généalogiques » posent la question de la réception et des usages de l’œuvre, le passage complexe de « Mallarmé » au « mallarméisme », avec son envers, « l’anti-mallarméisme ». C’est un Mallarmé qui survient, rendu contemporain des avant-gardes en tout genre, inséré dans le grand récit de la « modernité », transformé dans le mouvement à large spectre de sa re-contextualisation. L’histoire de ces réappropriations, entre littérature, arts, et sciences humaines, doit être précisée.

Tout cela rend presque indispensable un nouveau colloque à Cerisy, moment précieux d’échanges et de confrontations. Celui dont la poésie et la poétique n’ont cessé de questionner la façon de penser la « fiction » et la société, comme le jeu du langage et du « hasard », demeure un repère pour les temps présents. Universitaires, essayistes, philosophes, écrivains, étudiants et lecteurs de tous genres trouveront là l’occasion de faire le point et de relancer les dés.

COMMUNICATIONS (suivies de débats) :

* Philippe BECK : Mallarmé, la prose
* Barbara BOHAC : Mallarmé et Taine : poésie et expérience sensible du monde
* Damian CATANI : Mallarmé et la culture populaire
* Jean-François CHEVRIER : Lectures, usages, contresens
* Dominique COMBE : Mallarmé « moderniste »
* Michel DEGUY : Au sujet du PUR
* Pascal DURAND : Mallarmé : poétique et politique du tombeau
* Pierre-Henry FRANGNE : Mallarmé philosophe
* Vincent KAUFMANN : Mallarmé – Debord : allers-retours
* Bertand MARCHAL : Le double état de la parole : fortune et infortune
* Quentin MEILLASSOUX : L’écriture du Néant hors de la mort de Dieu
* Michel MURAT : Relancer le Coup de dés ?
* Thierry ROGER : Mallarmé devant le hasard
* Martin RUEFF : « C’est-à-dire de l’étranger » : Mallarmé, philologie et traduction
* Henri SCEPI : Mallarmé demain, à propos d’un tournant critique
* Jean-Luc STEINMETZ : Le Coup de dés, poème océanique
* Patrick SUTER : Crise de rime : Mallarmé et l’écologie de la culture (Divagations et autres textes théoriques)
* Patrick THÉRIAULT : Portrait d’un histrion véridique : Mallarmé selon Daniel Oster
* Gilles TRONCHET : Pour saluer Salut : à propos d’une analyse textique accomplie par Jean Ricardou

TABLE RONDE (suivie d’un débat) :

* « Jeunes chercheurs », avec Arild Michel BAKKEN (La figure de l’auteur chez Mallarmé), Annick ETTLIN (Mallarmé et l’action poétique) et Margot FAVARD (Figures de Maître chez Mallarmé)

SOIRÉES :

* Bernard FOURNIER : L’Académie Mallarmé
* « Loisirs de la Poste », lecture par Philippe MÜLLER & Vincent VERNILLAT [Compagnie PMVV le grain de sable]
* La correspondance de Mallarmé, présentation-débat de la nouvelle édition établie par Bertand MARCHAL


thierryroger

Maître de Conférences en Littérature française du XXe siècle. Cérédi / Université de Rouen Normandie

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search