[Séminaire] Emma Curty : Des corps-paysages en poésie

ATTENTION : SÉANCE REPORTÉE AU 30 MARS, MÊME LIEU, MÊME HEURE !

Séminaire « Identités plastiques » (CRLC, Sorbonne Université)

Emma Curty, “Des corps-paysages en poésie

Amphithéâtre Quinet, Sorbonne Université

Jeudi 23 mars 2023, de 17h à 19h

ATTENTION: Inscription obligatoire par courriel : 

gayraud.irene@gmail.com avant le 19 mars

« Des corps-paysages en poésie »

Donnée immédiate et commune à tout être vivant, le corps humain se caractérise pourtant par une instabilité référentielle qui rend malaisée toute caractérisation univoque. La pluralité des discours à son sujet participe à la mobilité de sa définition et semble répondre, d’un même tenant, aux polymorphismes de ses manifestations comme à l’expérience mouvante de ses frontières. En littérature, les représentations et les imaginaires de cet objet proprement plastique sont notamment structurés par des polarités fondatrices : intérieur et extérieur, limite et expansion, ou encore achevé et devenir, invitent à saisir le corps dans un jeu de composition et recomposition incessantes. Ces dialectiques nous apparaissent ainsi comme la prémisse d’hybridités corporelles que nous envisagerons à partir des œuvres de trois auteurs du XXe et XXIe siècles.

Poètes de la réalité sensible, Philippe Jaccottet, Lorand Gaspar et James Sacré se rejoignent dans l’attention primordiale accordée au paysage, mais aussi dans la conception d’un corps poreux, attentif et ouvert aux échanges avec son environnement, aux dialogues avec les autres organismes du monde. Les circularités qu’ils tissent entre le sujet lyrique et ce dehors – végétal, minéral, animal ou cosmique – témoignent d’un investissement massif du vocabulaire corporel dans l’expression du paysage. Modèle universel et symbole organisateur, le corps innerve des procédés de correspondances, de croisements et de transferts qui aboutissent, dans la production de ces poètes, à une amplification harmonieuse des pratiques corporelles et spatiales. Le corps-paysage et ses déclinaisons (paysage-animal ou animal-poème, notamment) seront autant d’exemples de ces identités plastiques qui, au-delà de simples métaphores, désignent une modalité fondamentale de l’existence.  

Emma Curty : Ancienne élève de l’ENS de Lyon, agrégée de lettres modernes et docteur ès lettres, Emma Curty est actuellement PRAG de français dans le département LEA de Sorbonne Université. Ses domaines de recherche concernent la poésie contemporaine, les représentations de l’espace et l’imaginaire du corps.

Le séminaire “Identités plastiques”, organisé par Irène Gayraud, Danielle Perrot-Corpet et Judith Sarfati Lanter, touche aux questions d’hybridité, de queerness, de frontières flottantes, de porosité, tant dans le domaine des études de genre que dans celui de l’écopoétique, nous invitant à repenser la plasticité des êtres vivants, des langues qu’ils parlent, et celle de ces domaines d’études.



Citer ce billet
igayraud (2023, 28 février). [Séminaire] Emma Curty : Des corps-paysages en poésie. Poemata. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sx8e

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search