[Parution] (In)actualité du surréalisme

Olivier Penot-Lacassagne (dir.), (In)actualité du surréalisme (1940-2020), Les Presses du réel, Dijon, 2022

30 euros

ISBN : 978-2-37896-266-1

Une réévaluation du surréalisme depuis 1940 : un travail d’envergure et inédit couvrant sept décennies – vaste période peu étudiée et au cours de laquelle le mouvement a été souvent déconsidéré, parfois récusé –, interrogeant les discours, les récits et les débats dont les engagements poétiques, politiques et artistiques du mouvement ont été l’objet, au-delà de l’entre-deux-guerres glorieux du surréalisme dit « historique », dans le contexte des profondes mutations sociales et culturelles du monde de la seconde moitié du XXe siècle.

Le surréalisme a longtemps été amputé d’une partie de son histoire. Les littéraires, les historiens de l’art ont négligé les vingt-cinq années allant de la Libération à l’autodissolution du mouvement, en octobre 1969, et n’ont guère regardé au-delà. On peut s’en étonner tant les années jetées au rebut témoignent d’une ardente vigilance poétique, politique et artistique. Le surréalisme se confronte alors aux flux et reflux d’une Histoire excédant les frontières nationales pour devenir mondiale (décolonisation, tiers-mondisme, antistalinisme, révolution cubaine, anti-impérialisme américain, consumérisme, idéologie des Trente Glorieuses, révoltes populaires).
Couvrant sept décennies, ce livre restitue l’âpreté des débats et le courage des engagements auquel le surréalisme a été mêlé ; il examine les interpellations dont il a été la cible, les récits dont il a été l’objet : par les existentialistes, les surréalistes dissidents, les communistes, les lettristes, les situationnistes, les telqueliens… jusqu’aux diatribes d’un Jean Clair pamphlétaire qui en imagine rétrospectivement la barbarie, en un temps – les années 2000 – où des expositions à Londres, New York ou Paris, célèbrent un mouvement patrimonialisé et où les universités nord-américaines parlent de « surréalisme total » dans un monde globalisé.

Olivier Penot-Lacassagne est maître de conférences HDR à l’université Sorbonne Nouvelle. Il a dirigé et publié plusieurs ouvrages, parmi lesquels : Le Roman critique d’Artaud le Mômo (2022), Beat Generation : l’inservitude volontaire (2018), Poésie & Performance (2018), Back to Baudrillard (2015), Contre-cultures ! (2013).

Sommaire :

Introduction : Une volonté rigoureuse d’insoumission

Encadré : La Main à plume, lettre à André Breton, 14 juillet 1943
Olivier PENOT-LACASSAGNE : Paris-New York, New York-Paris. Allers et retours surréalistes.
Léa NICOLAS : La Main à plume (1940-1944) : renouveau du surréalisme dans la France de l’Occupation ?
Tract « Rupture inaugurale » (1947)
Olivier PENOT-LACASSAGNE : L’esprit du surréalisme
Encadré : Antonin Artaud, lettre à André Breton, 1er ou 2 mars 1947
Anne FOUCAULT : L’expérimental contre l’ésotérique. Dissidence du surréalisme révolutionnaire (1947-1948)
Tract « Haute Fréquence » (mai 1951)
Frédéric ALIX : Pour une nouvelle conquête du concret. Le Lettrisme d’Isou contre le surréalisme
Anne FOUCAULT : Quelques revues dans les proches marges du surréalisme (1944-1948)
Fabrice FLAHUTEZ : Quelques batailles du surréalisme (1945-1959)
Tract « Déclaration préalable » (octobre 1951)
Jeanyves GUÉRIN : Une chapelle littéraire de l’après-guerre. Le surréalisme vu par Sartre

Anaïs MAUUARIN : L’Invention du monde (1952). Les « arts primitifs » sous l’œil des cinéastes surréalistes
Tract « Au tour des livrées sanglantes » (avril 1956)
Christophe BIDENT : L’expérience surréaliste de Maurice Blanchot
Jeanyves GUÉRIN : Camus et le surréalisme : malentendus et incompréhension
Encadré : Guerre d’Algérie. « Enquête auprès d’intellectuels français »
Tract « Hongrie, Soleil levant » (novembre 1956)
Anna TRESPEUCH-BERTHELOT : Les surréalistes face à des héritiers tapageurs. Dans l’antichambre lettriste de l’Internationale situationniste.
Louis JANOVER : Front Noir (1963-1967)
Lettre ouverte au groupe surréaliste (Front Noir, juin 1963)
Marie-Paule BERRANGER : La Brèche (1961-1965). « Nous n’avons pas fini d’avoir raison »
« Déclaration sur le Droit à l’Insoumission dans la Guerre d’Algérie » (1960)
Émilie FRÉMOND : « Ce concert est trop beau », NRF n° 172, avril 1967
Encadré : Radovan IVSIC, « Rappelez-vous cela… »
Jérôme DUWA : « “Pas de pasteurs pour cette rage !” : les surréalistes et l’événement 68 »


Olivier PENOT-LACASSAGNE : Le surréalisme à l’épreuve
de Tel Quel
Juliette DRIGNY : Change et le surréalisme
Dominique DROUET-BIOT : Opus International : le pas de côté
d’Alain Jouffroy pour une « recharge » surréaliste
Tract « Le paysan du Tout-Paris » (décembre 1967)
Effie RENTZOU : Brève histoire critique du surréalisme aux
États-Unis
Olivier PENOT-LACASSAGNE : Poetry matters ! Notes sur le surréalisme étasunien (1966-2020)
Annexe : Lettre de Pierre Naville à Franklin Rosemont (avril 1993)
Kate CONLEY : « La femme cachée » : gynocritique du surréalisme
Tract « Pour Cuba » (mars 1968)
Audrey LASSERRE : Le surréalisme en héritage : en tête 100 femmes s’entêtent
Jacqueline CHENIEUX-GENDRON : Résonances entre surréalisme et psychanalyse, dans l’avant et l’après-guerre. Jacques Lacan, Guy Rosolato, André Breton
Tract « La plate-forme de Prague » (1968)
Alain JOUBERT : « L’improbable rencontre du pouvoir politique et du surréalisme » (entretien)

Jérôme DUWA : Par-delà le surréalisme historique : comment faire COUPURE (1969-1972) ?
Déclaration : Jean Schuster, « Le Quatrième Chant » (4 octobre 1969)
Encadré : Isidore ISOU : « Avant de conclure ce texte, nous tenons à rappeler que… »
Fabien DANESI : Seul le silence est efficace
Encadré : Vincent BOUNOURE, « À propos des chiennes cocasses »
Michel DEGUY : « L’insignifiance qui nous menace… » (entretien)
Encadré : Bernard-Henry LÉVY : Le surréalisme, « ce cauchemar des lettres »
Hugo DANIEL : Le symptôme Jean Clair. Sur une lecture polémique du surréalisme
Encadré : Régis DEBRAY, L’Honneur des funambules (2003)
Émilie FRÉMOND : Le surréalisme dans un salon : du fantastique domestique à la domestication du rêve
Yves BONNEFOY : « André Breton à l’encan : vulgaire » (5 février 2003)
Julien BLAINE : « Je n’ai jamais affirmé ma position envers le surréalisme »
Tract « Tranchons-en » (1965)

Télécharger l’introduction :

Lien vers l’éditeur



Citer ce billet
Laure Michel (2022, 28 novembre). [Parution] (In)actualité du surréalisme. Poemata. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sx53

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search